Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
African Democratic congress

Parti politique socialiste ivoirien (La démocratie en Afrique pour le peuple et par le peuple africain)

Alassane Dramane Ouattara et l'impunité

Publié le 4 Août 2014 par ADCafrique in Politique

Alassane Dramane Ouattara et l'impunité

Africains, africaines ;

Ivoiriens, ivoiriennes ;

La souffrance des ivoiriens est loin de prendre fin. Depuis l’arrivée du sieur Alassane Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire, les ivoiriens n’ont plus jamais connu la paix.

Nommé président du comité interministériel chargé de la privatisation des sociétés d’Etat et de la vente des biens d’Etat puis nommé le tout 1er premier ministre du vieux Houphouet Boigny, paix à son âme, Alassane Dramane Ouattara a introduit la violence dans le milieu scolaire et universitaire avec la « loubardisation » de la jeunesse ivoirienne dont le premier responsable était le loubard Hamed Bakayoko qui est son actuel ministre de la sécurité . Pendant cette période précise, il fallait être loubard pour bénéficier des 50.000f CFA par mois de la primature. Une manière de vulgariser le banditisme et encourager la jeunesse en les orientant à cela. Chaque quartier des communes de la Côte d’Ivoire avait ses loubards et le sang ne cessait donc de couler car la mort était légalisée avec ces bandits protégés par Alassane Dramane Ouattara. Cet homme accède au pouvoir d’Etat le 11 Avril 2011 par un complot international qui implique sa rébellion gérée par Soro Kigbafori Guillaume, la France et ses alliés. Cette imposture, qui a eu besoin d’un bon nombre d’étrangers envahisseurs pour massacrer les ivoiriens, a aujourd’hui du mal à panser ses propres plaies.

Malgré les multiples souffrances des ivoiriens, aujourd’hui, Ouattara au pouvoir, un autre groupe de sanguinaires et de tueurs réapparait. Il s’agit des microbes qui sévissent actuellement en toute impunité à Abidjan. Tel dans le film « la cité de Dieu », les microbes sont des enfants dont l’âge varie entre 12 et 18 ans environs. Le pouvoir d’Abidjan les utilise pour massacrer la population ivoirienne sans que cela n’ameute l’auditoire. Cela s’explique par l’inaction et la sourde oreille de Ouattara et d’Hamed Bakayoko qui ont en charge la sécurité de cette population. Les microbes sont apparus dans la commune d’ABOBO après les commandos invisibles. Ils opèrent avec des machettes, des couteaux et des armes automatiques en pleine journée aux vues de tous.

ADC s’indigne face à cette nouvelle trouvaille du pouvoir d’Abidjan qu’il impose et inflige aux ivoiriens qui n’ont besoin que de paix.

ADC demande la mobilisation de tous ivoiriens, quelque soit leur appartenance politique, ethnique, religieuse et leur rang social, afin de mettre hors d’état de nuire ces bandits utilisés pour les terroriser.

Pour ADC

Le secrétaire général

Commenter cet article