Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
African Democratic congress

Parti politique socialiste ivoirien (La démocratie en Afrique pour le peuple et par le peuple africain)

LE FPI DOIT SE RETIRER DE CETTE COMMISSION ELECTORALE QUI N'A RIEN D'INDEPENDANT

Publié le 31 Août 2014 par ADCafrique in Politique

LE FPI DOIT SE RETIRER DE CETTE COMMISSION ELECTORALE QUI N'A RIEN D'INDEPENDANT

Ivoiriens; ivoiriennes;

Le FPI (Front Populaire Ivoirien)est caractérisé par sa passivité légendaire dans l’opposition, une marque qui n’est pas une faiblesse en soi mais sa capacité de n’arriver au pouvoir d’Etat que par les moyens démocratiques. Ce grand parti a toujours évolué dans une cohérence au niveau des prises de décisions car étant hiérarchisé et basé sur des textes solides.

Dans les derniers développements au sein de ce parti, il y a eu un bon nombre d’incongruité dans les actions dans le non respect des fondements de la structure. Ce qui a conduit aujourd’hui le FPI à se prononcer sur son retrait d’une CEI de complaisance et de non-sens.

Cette question, à notre avis, n’aura pas eu lieu d’être si la ligne directrice dont nous nous sommes tous grées avait été respectée. Une ligne directrice qui voudrait qu’aucune négociation ou discussion ne se fasse si le pouvoir des Dozos ne montrait pas de signes de bonne foi ; ce qu’ils n’ont pas d’ailleurs. Cette bonne foi doit être caractérisée par :

- la libération du président Laurent GBAGBO ;

- la libération de tous les autres prisonniers pro-GBAGBO ;

-la décision d’une loi d’Amnistie générale ;

-La sécurisation du retour de tous les exilés…

Nous n’avons pas encore les preuves et l’effectivité de nos requêtes lorsque des personnes hâtées, avides de pouvoir se pressaient à des négociations pour faire des compromis ambigus. D’où l’intérêt de s’interroger sur l’objectif visé par ceux-ci et sur leur base arrière.

ADC voudrait que nous nous ressaisissions pour ne pas arriver à un entre-déchirement.

On ne peut faire chemin ensemble avec un groupe de hâbleurs, de roublards même si la politique est le jeu de la roublardise, de déficients politiques et d’assoiffés de pouvoir que sont les militants du RHDP. Ceux qui clamaient haut et fort hier qu’ils ont construit la Côte d’Ivoire et qui ont nourri et blanchi des rebelles et qui ont porté un coup de poignard dans le dos de la mère patrie, pour leurs intérêts égoïstes.

Nous devons participer à l’édification d’une Côte d’Ivoire prospère, digne et paisible mais pas à n’importe quel prix. Nous devons choisir nos amis, nos interlocuteurs ; des personnes qui portent la Côte d’Ivoire à cœur et qui sont prêtes à la défendre corps et âme.

ADC demande au FPI, pour l’heure le plus grand et seul parti politique de la gauche démocratique, de se retirer de la CEI, cette commission électorale qui n’a rien d’indépendant.

ADC se saisit de cette occasion pour rappeler au FPI que Hamed Bakayoko n’est rien d’autre que l’homme de main de Alassane Dramane Ouattara ; c’est ce qu’il a toujours été donc, il n’est en aucun cas digne de confiance. Un adage ne dit-il pas tel père tel fils ?

Quant à Youssouf Bakayoko, celui là même qui a proclamé Alassane Dramane Ouattara président dans son QG de campagne à l’hôtel du golf et qui a conduit le pays dans ce chaos, n’est lui aussi pas digne de confiance. Cette place lui est dû en compensation de son acte de 2011. Ce qui implique une proclamation similaire à celle de 2011 ; le chien ne changeant guère sa manière de s’assoir.

Une question reste néanmoins en suspens : « Est-ce que Alassane Dramane Ouattara pourra se présenter aux élections présidentielles en Côte d’Ivoire en 2015 ? ». Nous devons donc nous y atteler……..

Pour ADC

Le secrétaire général

Commenter cet article