Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
African Democratic congress

Parti politique socialiste ivoirien (La démocratie en Afrique pour le peuple et par le peuple africain)

Africains, africaines; Ivoiriens, ivoiriennes; C'est avec amertume et regret

Publié le 27 Octobre 2014 par ADCafrique

Africains, africaines;
Ivoiriens, ivoiriennes;

C'est avec amertume et regret que  ADC (African Democratic Congress) a appris le décès de madame GADO Marguerite, mère  du président Laurent GBAGBO, président de la république de Côte d'Ivoire chassé du pouvoir par un coup d’état militaire international piloté par la France et ses alliés.
ADC se saisit de cette occasion pour présenter ses condoléances les plus attristées au président Laurent GBAGBO, à sa famille politique et à tous les ivoiriens.
ADC rend un hommage mérité à cette mère digne, intègre, exemplaire et courageuse. 
Que la terre lui soit légère.
Honneur et gloire à son digne fils Laurent GBAGBO.
Oui tu t'es sacrifiée pour que ton fils soit libéré des griffes des ennemis de l'Afrique et des africains alors Laurent GBAGBO sera libre.
Adieu maman, l'Afrique digne te pleure.
Adieu, adieu, adieu digne maman.......

Africains, africaines; Ivoiriens, ivoiriennes; C'est avec amertume et regret que ADC (African Democratic Congress) a appris le décès de madame GADO Marguerite, mère du président Laurent GBAGBO, président de la république de Côte d'Ivoire chassé du pouvoir par un coup d’état militaire international piloté par la France et ses alliés. ADC se saisit de cette occasion pour présenter ses condoléances les plus attristées au président Laurent GBAGBO, à sa famille politique et à tous les ivoiriens. ADC rend un hommage mérité à cette mère digne, intègre, exemplaire et courageuse. Que la terre lui soit légère. Honneur et gloire à son digne fils Laurent GBAGBO. Oui tu t'es sacrifiée pour que ton fils soit libéré des griffes des ennemis de l'Afrique et des africains alors Laurent GBAGBO sera libre. Adieu maman, l'Afrique digne te pleure. Adieu, adieu, adieu digne maman.......

Commenter cet article